Une rentrée sur fond de calendriers