Autres publications

  • Loi Thomas

    9/03/1997 • Temps de lecture : 2 min
  • Rapport sur la création d’un espace économique euro-russe

    9/03/2012 • Temps de lecture : 2 min
  • Livre Blanc sur les privatisations

    9/06/1993 • Temps de lecture : 2 min

Articles les plus lus

  • Le supplice du surplace

    7/05/2024 • Temps de lecture : 4 min
  • Évitons une nouvelle guerre de cent ans

    27/08/2021 • Temps de lecture : 3 min
  • Demain sera un autre jour 

    1/08/2022 • Temps de lecture : 2 min
5 novembre 2021 • L'édito

D’un excès à l’autre, le monde n’est-il plus qu’illusions ?

Jean-Pierre Thomas
Président

L’émotion a pris le pas sur la raison. La dictature de l’immédiateté étend, de jour en jour, son empire. Il y a quelques mois, l’enfer nous était promis avec, à la clef, la disparition d’un nombre incommensurable d’emplois et d’entreprises. Aujourd’hui, le temps est à l’euphorie. La croissance est décrétée de retour. Hier, la déflation était à nos portes, aujourd’hui, l’inflation est devenue la principale menace qui nous guette. Au-delà de l’écume de la surinformation, au-delà des moulinets des commentateurs, des experts autoproclamés, des influenceurs, des faiseurs d’opinion, les lois économiques demeurent solides comme des rocs. Faut-il s’étonner du retour de la croissance après une période de mise à la cape, période qui s’est accompagnée d’une injection sans précédent de liquidités ? Le ressort de l’économie a été comprimé faute de demande et, d’un coup, il reprend sa forme d’origine, voire il s’accroit grâce au dopage monétaire et budgétaire. Si, dans de telles circonstances, rien ne s’était passé, tant John Maynard Keynes que Milton Friedman auraient eu raison de se retourner dans leur tombe. Les ménages comme les entreprises ont, durant les confinements, constitué d’abondantes réserves de liquidités qui ont vocation à être, même partiellement, réintroduites dans les circuits de l’économie réelle. Avec des taux d’intérêt toujours historiquement bas, les agents économiques s’endettent, à faible prix, pour investir que ce soit sous forme de biens immobiliers, d’actions d’entreprise ou sous forme d’équipements productifs. L’inflation n’est qu’une résultante du rebond brutal de l’économie. Elle est une friction, le signe d’un basculement du pouvoir du côté des producteurs. Elle exprime un déséquilibre entre offre et demande sur fond de monnaie ultra-abondante. Avant la crise, l’inflation était contenue à l’immobilier et les actions. Depuis, elle se répand avec les risques qui y sont associés. Les salariés, les retraités, les épargnants détenteurs de produits de taux sont les perdants putatifs de ce retour. Quand l’inflation sort de sa boîte, il est toujours difficile de l’y faire entrer à nouveau. Un ancien Président de la République, pourtant économiste, n’a-t-il pas, avec la gourmandise de quelqu’un qui veut surtout embarrasser son successeur, demandé une hausse globale des salaires ? A-t-il oublié qu’une telle proposition si elle était appliquée signifierait par définition l’enclenchement d’une spirale inflationniste ? Pour certains, une vague de hausse des prix permettrait d’élimer les dettes et notamment celle de l’Etat. Pour d’autres, ce serait le moyen de financer également la transition énergétique qui exige un important effort d’investissement. Mais, la monnaie est une illusion, un voile. Si les gouvernements jouent trop avec elle, cette dernière perdra toute valeur. Les thuriféraires des cryptomonnaies n’attendent que cela pour mettre à bas les vieilles monnaies, pour passer à un système sans banque centrale où la loi du plus fort règnera en maître. L’inflation ne résoudra rien car la seule question qui vaille est celle de la pérennité de la croissance. Le rebond post covid ne sera-t-il ou pas un feu de paille ? Les pays occidentaux et la France, en particulier, sont-ils à même de renouer avec des gains de productivité, seuls capables de rembourser la dette gargantuesque, de payer les retraites, la dépendance, les dépenses de santé ou la transition énergétique.

Consultez d'autres articles